Train Touristique – aménagement d’un accueil dédié – rénovation du quai et marquise gare de Riom-ès-Montagnes

L’exploitation commerciale de la ligne entre Bort-les-Orgues et Neussargues par la SNCF s’est arrêtée en 1991. L’exploitation touristique de la ligne s’est mise en place en 1997. A l’époque, la voie ferrée, propriété de Réseau Ferré de France était mise à disposition du Conseil Général du Cantal à l’association des Chemins de Fer Haute Auvergne par Délégation de Service Public entre Bort Les Orgues et Lugarde pour l’exploitation du Gentiane Express.

En 2010, les Communautés de Communes du Pays Gentiane et du Cézallier se sont réunies au sein d’un Syndicat Mixte pour poursuivre l’Exploitation du tronçon de voie ferrée de Riom-ès-Montagnes à Lugarde. 

L’exploitation touristique par Délégation de Service Public est confiée à l’Association des Chemins de Fer de la Haute Auvergne jusqu’en 2025 avec le Gentiane Express avec une mise à disposition de la voie par SNCF Réseaux.

Depuis la reprise de l’exploitation en 2011 entre Riom-ès-Montagnes et Lugarde, la fréquentation s’est largement développée pour atteindre 15 700 visiteurs par an.

Durant ces dernières années, le Syndicat Mixte a procédé à des travaux de mises aux normes d’éclairage de cheminement dans les tunnels de Lestempe et de Montagnat, indispensable à la réglementation en vigueur pour les trains touristiques.

De son côté, dans le cadre du contrat de délégation de service public, l’Association se charge de l’entretien et de la maintenance de l’ensemble de la ligne et de son matériel (visite et contrôle des ouvrages d’arts, travaux de réfection des ouvrages d’arts, changements de traverses et rails etc.) ainsi que ses autorails. La promotion et la commercialisation du Gentiane Express se fait de manière professionnelle grâce à un agent commercial en CDI à temps plein.

Depuis le 1er janvier 2017, la commune de Lugarde ayant été rattachée à la Communauté de Communes du Pays Gentiane, le Syndicat Mixte a été dissous de fait et la compétence tourisme ferroviaire est revenue à la Communauté de Communes du Pays Gentiane.

Jusqu’à maintenant l’accueil du train touristique Gentiane Express s’effectue dans un kiosque en bois appartenant à l’Association des Chemins de Fer de la Haute Auvergne sur un terrain communal à côté de la gare de Riom-ès-Montagnes.

Lors des départs du train, c’est entre 50 et 180 personnes accueillies simultanément à la billetterie du kiosque.

Le train touristique entre Riom-ès-Montagnes et Lugarde étant le produit touristique phare de notre territoire, il convient donc d’en améliorer les conditions d’organisation d’accueil des clientèles en gare de Riom-ès-Montagnes en aménageant un véritable espace qui permettra au Gentiane Express d’accueillir les touristes dans les meilleurs conditions possibles.

La Gare de Riom-ès-Montagnes est propriété de la commune de Riom-ès-Montagnes et mise à disposition de la Communauté de Communes du Pays Gentiane pour ses locaux administratifs et la Maison de Services au Public.

Devant la problématique de l’accueil du train, la Communauté de Communes du Pays Gentiane a souhaité utiliser l’espace de la salle de réunion actuelle (aile ouest – rez de chaussée) pour y installer, avec un accès spécifique extérieur, l’accueil dédié au train touristique accompagné de la rénovation du quai et de la marquise qui fait partie intégrante de l’accueil du train.

Le Cabinet Atelier KIZILTAS Architectes a été missionné en septembre 2018 pour être le maître d’œuvre du projet.

Les objectifs de ce projet sont :
– un espace boutique/billetterie/espace attente avec un bureau permettant à l’agent en charge de la commercialisation de l’association d’être présent à l’année en gare de Riom-ès-Montagnes et des sanitaires dans la salle actuelle de réunion (y compris signalétique)
– la rénovation du quai et de la marquise comme faisant partie intégrante de l’accueil du train.

Le bâtiment de la gare est un bâtiment remarquable, faisant partie intégrante du patrimoine bâti de la commune. Sur plusieurs plans et photographies anciennes, cette partie de la gare comportait des ouvertures avec des portes aujourd’hui qui sont des fenêtres. Le principe est de recréer des ouvertures en façades et sur le quai qui permettront une circulation adaptée de la clientèle et ainsi retrouvé les ouvertures d’origines du bâtiment. Il ne s’agit de faire rentrer simultanément les 50 à 180 personnes, bien souvent une personne par groupe se présente à la billetterie. Le quai doit permettre en cas de mauvais temps le stationnement des clientèles.

A la suite de la validation de l’Avant Projet Définitif, la demande de déclaration préalable de travaux a été déposée et accordée en date du 3 avril 2019.

PLANNING D’EXÉCUTION

APD : validation en Conseil Communautaire le 6 décembre 2018
Dépôt de la déclaration préalable de travaux : 28/02/2019
Autorisation de réalisation des travaux : 3 avril 2019
Lancement de la consultation des entreprises : été 2019
Choix des entreprises : septembre – novembre 2019
Lancement des travaux : décembre 2019
Achèvement des travaux: avril 2020

Le montant des travaux s’élève à 285 625.91 € HT (auquel s’ajoute 37 391.97 € HT de frais de maîtrise d’oeuvre et missions complémentaires).

Les travaux intérieurs ont pu débuté début décembre 2019. Le démontage de la marquise (avec restauration en atelier) va débuter le 13 janvier 2020.

Les travaux ont lieu avec le soutien financier de l’Etat (Contrat de Ruralité) : 35 000 €, le Conseil Régional Auvergne -Rhône-alpes – Contrat Ambition Région ( 88 037 €) et l’Europe (FEADER) en cours d’instruction.